Forward this Page to a Friend
Dans ce numéro:
Monaco et Monte Carlo !
Où est-ce en France?

La ruse des Grimaldi
La veille de Noël de l'An 1306, il se déguise en moine et, alors que tous les habitants sont à l'office, il attaque les gardes par surprise...

Inscrivez-vous à cette lettre
Vous recevrez chaque mois par email une nouvelle lettre sur une région de France !

Albert 1er, prince savant et roi des océans !
A l’age de 25 ans, voyageant à bord de l’ "Hirondelle" et du "Princesse Alice", il entreprit de nombreuses explorations océanographiques...

Un circuit automobile en plein centre ville !
Les sportifs devraient parcourir des rues tantôt étroites, tantôt larges, entrecoupées de virages brusques à plus de deux cent cinquante kilomètres à l’heure...
Une rue pour frontière
Aujourd’hui, passer d’un territoire à l’autre se fait le plus simplement du monde, il suffit de traverser une rue...
Monte Carlo, le Las Vegas azuréen
Très vite, les plus grands et les plus riches de ce monde viennent s'y montrer et tenter leur chance sur les tapis verts...
Envoyer cette lettre à vos amis
Partagez ce site Web non-commercial avec ceux qui vous sont chers et faites-les rêver !


Prince Albert 1er Monaco

onjour ! Nous avons choisi de consacrer notre lettre d’information de ce mois à une toute petite monarchie, aussi grande qu’un timbre poste sur la carte de l’Europe, et pourtant indissociable de la France : la Principauté de Monaco. Car il serait impensable de parcourir la Côte d'Azur sans faire une halte sur le Rocher monégasque, terre d’histoire, objet de convoitise à travers les âges qui pourrait faire office d’un petit Las Vegas azuréen, cette ville étant situés seulement à quinze kilomètres, à l'est de Nice. Mais, avant de poursuivre, prenez un peu de temps pour visiter la page de notre site Internet dédiée aux voyages en France. Nous avons sélectionné pour vous des voyages de rêve, en France, ainsi que des agents de voyage compétents et fiables.
Sans les commandes passées à nos partenaires-voyages, nous ne pourrions pas vous offrir cette lettre d’information GRATUITEMENT.
Merci pour votre soutien !


Monaco France
Le Rocher - Monaco, également connu sous le nom de Monte Carlo

Saint Dévote, patronne de Monaco

En l'an 304, la Corse - île sauvage au large des côtes françaises et italiennes - était un comptoir romain gouverné par un homme cruel qui pourchassait les chrétiens et qui portait bien son nom : "Barbare". Une jeune fille nommée Dévote tomba entre ses mains. Il fit broyer la bouche de sa victime, la fit traîner au milieu des rochers et des ronces puis la fit torturer sur le chevalet. La jeune fille succomba à ces supplices. Barbare ordonna ensuite que son corps fut brûlé selon le rite païen. Mais le prêtre Benoît et le diacre Apollinaire s'emparèrent du corps, le glissèrent sur une barque afin d'emmener la jeune martyre en Afrique où le christianisme était florissant. Malheureusement, après avoir ramé toute la nuit, les hommes finirent par s'endormir et les vents du sud entraînèrent la frêle embarcation vers les côtes de la Ligurie, en un territoire aujourd’hui appelé Monaco. À l'aube, lorsque les hommes s'éveillèrent, ils virent une colombe s'échapper de la bouche meurtrie de la sainte. Ils la suivirent jusqu'à la vallée des Gaumates où ils ensevelirent le corps. Une charmante petite église fut bâtie sur ce lieu sacré et, depuis lors, chaque année, le 27 janvier, en présence de la famille souveraine de la principauté, une barque de pêcheurs est brûlée et on laisse échapper une colombe blanche, symbole de l'esprit de la Sainte, devenue patronne de la ville de Monaco.

Le Rocher de Monaco, objet de convoitise

Ce rocher, fier et impassible devant la fureur des éléments, n’a jamais laissé indifférent les populations qui l’ont approché jusqu’à offrir un "R" majuscule au mot "rocher". Du temps où on l’appelait encore "Monoïkos", cette terre appartenait aux tribus ligures qui avaient la main mise sur plusieurs cités portuaires du sud de la France, dont Nice. En son heure de gloire, l’empire romain qui s’était approprié ce territoire pour en faire un comptoir subira les assauts répétés des barbares ainsi que les invasions sarrasines. Devenue propriété germanique au XIIème siècle, Frédéric Barberousse, empereur d'Allemagne, offre à Gènes la souveraineté de Monaco qui devient, par là même, italienne. Mais à l'époque, l'Italie est divisée en deux camps qui s'affrontent violemment et qui, chacun, revendiquent la possession de ce territoire : les Gibelins, partisans de l'Empire Germanique et les Guelfes, ardents défenseurs de l'autorité du Pape.

Recette pour octobre 2004
Coquille saint Jacques à la Provencale

Un excellent plat provencal !
Temps de préparation: 5 minutes
Pour 6 personnes
Cliquez ici pour lire la recette des "Coquilles Saint Jacques" en anglais.
Cliquez ici pour lire la recette du "Coquilles Saint Jacques" en français.
SOS en cuisine ! Si vous avez des problèmes pour préparer cette recette, adressez un SOS par e-mail à 911@FranceMonthly.com
Lire cette lettre d'information en anglais !
Téléchargez nos fonds d'écran.
S'abonner à cette publication
L'histoire de France Monthly
La ruse des Grimaldi !
Les Grimaldi constituent une grande famille Méditerranéenne. Hommes d'affaires prospères, ils se sont révélés également d’habiles hommes politiques. Plusieurs consuls et ambassadeurs génois portent cet illustre nom. Installés à Monaco, ils sont Guelfes et ont dû choisir la voie de l'exil lorsque les Gibelins prirent le pouvoir, à Gènes, en 1295. Ces derniers firent du petit territoire monégasque un véritable repaire de pirates... François Grimaldi, par la ruse, permettra à la famille de reprendre possession du Rocher : en effet, la veille de Noël de l'An 1297, il se déguise en moine et, alors que tous les habitants sont à l'office, il attaque les gardes par surprise et permet à la troupe qui l'accompagne de pénétrer dans la forteresse. Il gagna ainsi le surnom de "Malizia" (le Malin) et depuis ce jour mémorable, les Grimaldi consolident leur domaine même s'ils ont dû lutter encore pendant plusieurs siècles pour asseoir leur suprématie. Cette famille règne encore aujourd’hui sur le "Rocher"...
Monaco depuis le Vista Palace Hotel

Inscrivez-vous à cette lettre d'information

Inscrivez-vous à cette lettre d'information mensuelle. Chaque mois, vous recevrez gratuitement une nouvelle lettre sur une région de France et vous re-découvrirez son histoire ainsi que les meilleurs endroits à visiter. Nous nous engageons à ne jamais vendre votre adresse email. Cliquez sur l'image ci-dessous pour vous inscrire.


Albert 1er, prince savant et roi des océans
Remarquable homme d’Etat, le prince Albert 1er fut connu, au-delà de son digne statut politique, pour être un grand scientifique, passionné par les découvertes maritimes et le monde sous-marins. A l’age de 25 ans, voyageant à bord de l’ "Hirondelle" et du "Princesse Alice", navires dont il était propriétaire, il entreprit de nombreuses explorations océanographiques, ce qui lui valut le surnom de "Prince des Océans". Sa contribution à l’océanographie fut telle qu’il fut élu en France, en 1909 à l’Académie des Sciences et quelques années plus tard à l’Académie de Médecine. C'est ainsi que le "Prince des Océans" devint le "Prince Savant". Son oeuvre fut parachevée en 1986 par l’édification d’un Musée Océanographique dont l'impressionnante façade se dresse majestueusement face à la mer. Le commandant Cousteau continua l'oeuvre du prince Albert 1er. Ce musée, unique au monde de par la richesse des collections qu'il renferme et la multitude des aquariums où se côtoient les espèces les plus curieuses, est le site culturel le plus visité de la Côte d’Azur.
Monaco

Envoyez cet article à vos amis

Partagez la lecture de ce site Internet avec vos amis en cliquant sur l'image ci-dessous. Vos correspondants recevront le lien vers cette page Web.


Un circuit automobile en plein centre ville !
Statue F1 - Monaco
Au début du XXème siècle, germa dans l’esprit d’Anthony Noghès, directeur de l’Automobile Club de Monaco, une pensée bien farfelue : organiser une course automobile de Formule 1 dans les rues de la principauté. Avec l'aide d'un pilote monégasque renommé, Louis Chiron, il imagina un tracé particulièrement complexe : les sportifs devraient parcourir des rues tantôt étroites, tantôt larges, entrecoupées de virages brusques et traversées en certains endroits par les rails des tramways, à plus de deux cents cinquante kilomètres à l’heure. L'anglais Williams Groover remporta le premier Grand Prix de Monaco en 1929. Aujourd’hui encore, le circuit de Monaco est considéré comme l’un des plus redoutables challenges automobile au monde et celui qui gagne cette course peut, dit-on, se consoler de toutes ses défaites... Chaque week-end de l'Ascension, des centaines de milliers de spectateurs, venus du monde entier, viennent au rendez-vous de l'émotion, de la fête et les rues ensoleillées de Monaco, jusqu'alors tranquilles, s'animent au bruit des moteurs vrombissants.
Une rue pour frontière
Après avoir été, au travers des siècles et, tour à tour, romaine, germanique, italienne, espagnole, la principauté de Monaco est aujourd'hui à ce point imbriquée, incrustée dans le territoire français que sa frontière prend parfois des formes subtiles et inattendues... En effet, ce n’est pas un poste frontière qui sépare les communes françaises de Beausoleil, de Cap d’Ail et celle de Monte-Carlo. Aujourd’hui, passer d’un territoire à l’autre se fait le plus simplement du monde, il suffit de traverser une rue. Par exemple à Beausoleil, baptisé "l’avenue du Général Leclerc", le trottoir de gauche est français. Promenez-vous sur le trottoir de droite, bien que sur "le Boulevard de France", vous êtes alors à l'étranger puisque sur le territoire monégasque. De quoi en perdre son latin ! Mais est-ce vraiment l’étranger ? Ici les gens parlent la même langue; les programmes d’éducation français et monégasques sont d’ailleurs totalement identiques. Où donc se situe la différence que certains convoitent tant ? C’est une marque invisible qui fait de la principauté de Monaco, plus qu’un paradis fiscal, un vrai paradis bancaire, fiduciaire et judiciaire. En effet, les monégasques ne payent pas d’impôts sur le revenu ni sur la fortune, disposent d’une législation aménagée pour les sociétés off-shore et leurs transactions s’effectuent sous le couvert de l’anonymat.
Monte Carlo, le "Las Vegas" azuréen
Casino de Monte Carlo Monte Carlo et Monaco sont les deux principaux quartiers qui composent la Principauté de Monaco. Au milieu du XIXème siècle, Monte-Carlo est bien loin d'être le symbole de l'élégance et du luxe, le paradis de la vie nocturne que nous connaissons aujourd'hui. Ce n'est encore qu'une terre charmante mais sans prétention sur la Côte d'Azur où les habitants vivent humblement de la pêche et de l'agriculture. Le Prince Florestan et son épouse Caroline achètent, au prix de quelques centimes de Francs le mètre carré, ce territoire encore vierge mais qu'ils devinent si beau et prometteur. Ils souhaitent y ouvrir un casino digne des grandes stations balnéaires européennes et bâtir des hôtels de luxe. Pari osé mais pari réussi ! Très vite, les plus grands et les plus riches de ce monde viennent s'y montrer et tenter leur chance sur les tapis verts. Il existe, au Grand Hôtel de Paris, une curiosité bien intéressante : dans le hall principal, trône une statue équestre en bronze de Louis XIV. Les plus attentifs remarqueront la brillance toute particulière du genou de la monture. Si la raison en est simple, la cause en est toute mystique : il est de tradition pour les joueurs de toucher ce genou avant de se rendre au casino afin de solliciter les bonnes grâces de la Chance, ce qui a patiné au fil des ans cette partie de la sculpture.
Invitation au voyage
Cinq quartiers composent la Principauté de Monaco : le palais des Grimaldi se dresse fièrement sur "le Rocher", presqu'île de calcaire, longue de sept cents mètres, haute de soixante mètres au dessus de la mer; "la Condamine" - le quartier du port; "Fontvielle" quartier complètement gagné sur la mer et connu pour son célèbre stade sportif; "les Moneghetti" où se trouve le jardin exotique et "Monte Carlo" où se situe le célèbre Casino. Des visites à ne manquer sous aucun prétexte ! N'hésitez pas à garer votre voiture et à arpenter les ruelles moyenâgeuses pour vous rendre au palais et assister à la relève de la garde, chaque jour, juste avant midi. Mais avant cette promenade, en arrivant de Nice, arrêtez-vous au Jardin Exotique de Monaco, une des merveilles naturelles d'Europe qui, de plus, offre une vue sans pareille sur la ville et sur la côte monégasque. A Monaco, tout est raffinement, luxe et élégance... pour vous garantir un enchantement inoubliable !

 
 
 
© 2000-2004 FranceMonthly.com All rights reserved. (888) 793-9200

Monaco France - Monte Carlo France - South France Tourism - France Tourism | Monte Carlo - Tourism Northern France | Montecarlo | The Famous Bordeaux Wines | Bridge Of Paris - France Paris Travel - Paris France Hotel | French Riviera - South France Tourism - Travel France | Nice France | Champagne | Dom Perignon | Dom Perignon Champagne | Azay Le Rideau | Medoc | Travel France